Inauguration de la sculpture « Terre en paix » de Marc Mugnier, 10 novembre 2018
Inauguration de la sculpture « Terre en paix » de Marc Mugnier, 10 novembre 2 …
Voir toutes les images de "10 et 11 novembre 2018"

 

• Inauguration de la sculpture « Terre en paix » de Marc Mugnier et de l’exposition sur la Grande Guerre

Ce samedi 10 novembre a eu lieu simultanément l’Inauguration de la sculpture « Terre en paix » réalisée par Marc Mugnier située au square Waldmohr et celle de l’exposition sur la Grande Guerre se déroulant actuellement à l’Espace Carnot.
Thierry Darphin, maire d’Is-sur-Tille, a expliqué dans un premier temps les raisons qui ont amenées la municipalité à réaliser cette sculpture : « en cette année de commémoration de la fin d’un conflit qui bouleversa l’Europe et le monde, nous avons décidé d’ouvrir ce Centenaire en célébrant la paix et l’entente entre les peuples. Le lieu où nous nous trouvons ne pouvait être plus symbolique. Ce parc, en effet, est dédié au jumelage entre Is-sur-Tille et la ville de Waldmorh, en Allemagne (…) La paix n’est jamais acquise, aussi, devant cette œuvre qui nous rappelle que nous sommes solidaires d’un même destin sur ce globe qui nous porte, je veux croire que la colombe porteuse du rameau d’olivier saura nous guider à l’avenir ».
Dans un deuxième temps, il a évoqué les thématiques de l’exposition qui reposent sur les conséquences du conflit de la guerre de 14-18 sur la société de l’époque : l’affirmation et émancipation des femmes, les progrès de la médecine à travers différents objets présentés, le deuil au lendemain de la guerre...
Marc Mugnier, décrit dans la presse, comme « le sculpteur de la nature et dont les œuvres véhiculent un sentiment d’harmonie et de paix », s’est exprimé en soulignant sa joie que ce projet fut spécialement retenue sur les trois qu’il avait présentés à la commune.
Christine Soldati a souhaité remercier toutes les personnes qui ont collaboré à l’ensemble des évènements du centenaire de l’armistice quand un poilu revenu « de là-haut » a fait irruption dans cette inauguration, venant surprendre et susciter l’écoute de tous. Il s’agissait du comédien Ludovic Féménias interprétant un personnage qui a véritablement vécu, celui d’un poilu, le soldat Armand Babeuille, qui a vécu à Yrouerre dans l’Yonne. Mobilisé le 15 octobre 1915, il mourra le 20 mai 1918 d’une balle dans la poitrine. Le texte de cette mise en scène est issu des lettres de ce soldat écrites à sa femme et de courts extraits des ouvrages de Maurice Genevoix.

• Dimanche 11 novembre s’est déroulée la cérémonie commémorative de tous les morts pour la France

Cette année, cette cérémonie a été marquée par les 100 ans de l’armistice de la Grande Guerre. En ce 11 novembre 2018, à 11 heures exactement, les cloches de l’Église d’Is-sur-Tille ont sonné à toute volée pendant 11 minutes comme dans de nombreux villages et villes de France. La Grande Guerre avait commencé par un son, en août 1914, celui du tocsin. Le 11 novembre 1918, à 11 heures, ce sont les notes du clairon qui résonnaient dans les tranchées mettant fin aux combats en Europe occidentale.
La population, venue en nombre, s’est d’abord dirigée au cimetière, devant la Chapelle Saint-Charles, près du carré militaire. Un hommage a été rendu à ces 32 soldats, morts à l’Hôpital temporaire à Is-sur-Tille et dont les corps n’ont pas été réclamés par les familles après la Guerre. La cérémonie s’est ensuite poursuivie devant le monument aux morts, place Général-Leclerc. Un hommage a alors été rendu à tous les morts pour la France, les Issois de la Première Guerre mondiale et des guerres qui ont suivi, ainsi que des soldats français morts au cours des douze derniers mois précédant cette cérémonie.

La jeunesse a été très participative au cours de cette hommage avec la présence des écoles Anatole-France et Jeanne-d’Arc et de deux lycéens, Eva Heitzmann et Pierre Leyoudec-Rabiet.
À la fin de la cérémonie, après le champ des marais joué par la Lyre Vald’Is, le discours sur la paix de Jean Rebiffé et l’hymne européen chanté par la chorale Arioso, les enfants ont participé à un lâcher de ballons au bout desquels ils avaient écrit un message de paix. À ce jour, ces ballons ont trouvé quelques destinataires surpris et heureux.

 

Nota : pour afficher les photos suivantes (exposition et cérémonie) lorsque vous parcourez la galerie photo, il faut cliquer sur le bouton  afficher plus image qui se trouvera en bas de la page

Partager sur FacebookPartager sur Google PlusPartager sur Twitter